Quelques petites publications sur la toile

D’abord, j’ai signé deux courts textes d’opinion à La Presse + :

Un marché du travail en mal d’éducation : Il traite des préjugés portés envers les universitaires, qu’on juge souvent déconnectés de la vraie réalité, celle du travail.

La rectitude morale et politique, manufacture du mécontentement : Dans un contexte turbulent, je stipule que des arguments forts issus d’une quelconque rectitude ne fait que créer des tensions sociales.

Ensuite, du côté du Huffington Post Québec, j’ai co-signé deux textes avec Sophie Daoust :

Raciste ou pas raciste? Telle n’est pas la question : Extrême gauche, extrême droite, une telle polarisation nous détourne de préoccupations réelles auxquelles il faut réfléchir face aux questions d’immigration. Plus encore, il faut mettre de l’humain là-dedans, au risque de se perdre dans les méandres discursives qu’encouragent les différents groupes d’intérêts.

Combattre la corruption version ISO : une solution technique à un problème humain : On cherche la solution miracle dans des outils formels, mais cela s’avère problématique lorsque le problème est essentiellement informel. Nous proposons quelques piste qui permettraient de mieux travailler sur ces enjeux qui affaiblissent la confiance que nous accordons envers la gouvernance municipale.

Bonne lecture!

Le monde du travail chez les «jeunes» : entre bâillon et quête de sens

Notons d’abord que je n’ai pas l’intention de faire un procès aux générations qui m’ont précédé. Je ne tente pas non plus de dénier l’existence du fameux «clash» générationnel qui a fait couler beaucoup d’encre dans les tribunes. Toutefois, si ces catégories peuvent nous aider à réfléchir aux attentes relatives aux différentes générations face au travail, par des idéaux tracés à grands traits, il demeure que cette généralisation ne fait que renforcer l’impression que ces dernières sont irréconciliables. J’adresse donc mon message aux purs et durs qui contribuent à créer et à renforcer de fossé, à grands traits d’âgisme et d’expérientisme.

Continuer la lecture Le monde du travail chez les «jeunes» : entre bâillon et quête de sens

Compte-rendu du livre Managing de Henry Mintzberg

managingLa réputation d’Henry Mintzberg n’est plus à faire; depuis des décennies, il produit des ouvrages dont les critiques et éclairages ont fait évoluer le champ du management. Son ouvrage Managing, paru en 2009, hérite de son grand bagage réflexif sur la pratique managériale dans son aspect général et englobant. Ce livre constitue un appel à la compréhension de ce qu’est «gérer» au sens le plus simple du terme. Il constitue une ouverture sur le monde du gestionnaire dans son travail quotidien, au travers de ses multiples facettes.

Continuer la lecture Compte-rendu du livre Managing de Henry Mintzberg

Ma contribution au #4 de Science du jeu

Le jeu vidéo est un médium relativement jeune dont l’évolution s’avère incertaine. Cet article met en relief une tension qui s’exerce entre les sphères créative et productive entourant le développement d’un jeu vidéo. Nous verrons que les témoignages des développeurs et d’autres acteurs connexes de l’industrie du jeu vidéo montréalaise attestent d’une négociation constante entre ces deux espaces, où l’identité créative du développeur se voit remise en question par l’espace régulé qu’est celui du studio de production triple A.

Pour lire l’article : http://sdj.revues.org/494